Cégéo le S.I.G du 973
Accueil > Accueil > Actualité
Print Envoyer à un ami
AFFICHE SCOLAIRE


Formulaires d'inscription 2014 - 2015
pour les Bourses
et Aides
Départementales
aux étudiants en ligne

à partir du
4 février 2014
AFFICHE SCOLAIRE

Pour connaître le champ de l'action sociale au Département de la Guyane, consulter le

Règlement Départemental
d'Aide Sociale

ODPE

Un bulletin mensuel destiné aux professionnels de la protection de l'enfance.

Nouveau Bulletin d'informations ODPE N° 6

Date
21 Juillet
Matin (Ht.)
2.8 M
Heure
0 H 11
Soir (Ht.)
2.55 M
Heure
12 H 53






Actualité RSS

31/08/2012


Musique :
Le Festival des rythmes sacrés veut préserver les traditions ancestrales


Le rendez-vous du très mystique festival des rythmes sacrés a tenu toutes ses promesses. La 2è édition organisée par le Conseil général au Fort Diamant le week-end dernier, a remporté un vif succès auprès du public à la recherche d’une certaine dose de spiritualité qu’offrent ces différentes prestations.


A retenir la performance de « Djokano », une création qui a de l’avenir. Epoustouflante, cette chorégraphie menée par Tamango et l’équipe du Djokan guidée par Yannick Théolade, le créateur de cet art martial amazonien. Un concentré de chants interprétés par Valérie Tribord, de vibrations et de rythmes sacrés scandés au son du tambour et de mouvements saccadés et puissants. Un hommage rendu à la Guyane à travers un message musical et spirituel de paix et d’amour.


Autre prestation marquante, celle de Shongo Horse venu du Surinam. Un rituel importé par les immigrants de Java/Indonésie. Le groupe a exécuté le Jaran Keepang (cheval en bambou tressé), une danse folklorique très populaire au Surinam où sur une musique lancinante les danseurs entrent en transe devenant cheval dont ils imitent les mouvements. Ils se livrent également à des pratiques liées à cet état mangeant entrailles de poulet cru et autres végétaux.


Dans la même veine, la prestation de Dja-Dja Okifulu, un groupe Bushinengué s’exprimant à travers le Kumanti Pee. Très spectaculaire ce rite est dédié aux forces et divinités protégeant contre toutes les formes de blessures physiques, en particulier celles pouvant être causées par des armes blanches ou des armes à feu. Percussions, danses et chants conduisent les participants à l’état de transe. Selon Jean Moomou, « l’esprit Kumanti permet de triompher de la peur et d’établir l’équilibre entre l’émerveillement de la vie et la terreur d’être réduit en esclavage ».

L’expression artistique s’est manifestée également par une exposition exceptionnelle de Cayseele alias Tamango. Jusqu’alors on connaissait ses prouesses chorégraphiques , mais c’est la toute première fois qu’il nous donne à voir une autre facette de son talent d’artiste en exposant son travail de plasticien par de nombreux dessins et peintures.

T.L

chigun

Alerte Chikungunya

 Guyane Propre

OPÉRATION « GUYANE PROPRE »
« An Nou Pran Réflèks »
Participons aux Mayouris
dans notre Quartier
De Juillet à Août

Consultez le Programme


james

Adaptation au sein de la culture Guyanaise
Exposition Bernard James
à l'Espace culturel
la Poudrière à Cayenne
Du 15 au 30 juillet 2014


Animation

Animation Culturelle
Macouria et
Tonnégrande

du 15 Juillet au 21 Août 2014

Consultez le Programme


ciné rural

Ciné rural 2014
Des films pendant toute l'année !
du 16 Juillet au 27 Août 2014

Consultez le Programme


felix musee

Rappel des horaires
Maison Félix EBOUE

consultez le programme


Museenuit

« Les vendredis nocturnes »
au Musée Départemental
Accès libre et gratuit
de 18 h 00 à 21 h 00